fbpx
mulliez

Bindi Atelier, décoration textile moderne et colorée

Bindi Atelier, décoration textile moderne et colorée

La fête des mères approche et nous avons rencontré deux mumpreneurs de choc: Solène et Anne-Sophie, les créatrices de la marque Bindi Atelier. 

mulliez

QUEL A ÉTÉ TON PARCOURS AVANT DE LANCER BINDI ATELIER ?

J’ai un parcours plutôt commercial à la base, une école de commerce et une spécialisation en marketing. Dès la fin de mes études je suis partie en Chine et j’y suis restée travailler 5 ans entre Hong Kong et Shanghai dans des agences de marketing et de communication. J’y ai également donné naissance à notre premier enfant. Puis nous sommes partis avec mon mari vivre à New Delhi où notre second enfant est né, et où est également né le projet de Bindi Atelier. Anne-Sophie mon associée et également belle-sœur vit depuis plus de 10 ans à Abu Dhabi avec sa famille. Elle a travaillé dans la communication et pour une marque de haute couture aux Emirats. Elle vient de donner naissance à son second enfant. 

COMMENT VOUS EST VENUE CETTE IDÉE ? 

Anne-Sophie et moi partagions depuis longtemps le même goût pour les tissus et les imprimés. Nous évoquions depuis longtemps l’envie d’entreprendre mais sans avoir de projet précis. Lorsque je vivais en Inde j’ai découvert cette incroyable technique d’impression du tissu à la main, le Blockprint et j’ai tout de suite été charmée par ce savoir-faire traditionnel. L’opportunité de pouvoir créer nos propres tissus était trop belle ! J’ai mûri cette idée et l’ai partagée avec Anne-Sophie qui a tout de suite été séduite. Pendant la période où je vivais à New Delhi nous avons sélectionné le bon partenaire et avons créé nos premiers prototypes et notre première collection. Mon retour en France à Lille coïncidait avec la commercialisation et le lancement de Bindi Atelier.  

TON CONSEIL POUR LES ENTREPRENEURS EN HERBE ?

En tant qu’entrepreneur on est amené à tout faire mais il faut se rendre à l’évidence que l’on est pas expert dans tout, et qu’il faut apprendre à déléguer des tâches dans lesquelles nous n’avons pas de valeur ajoutée. Typiquement la comptabilité est un sujet clé et complexe que nous avons peut-être sous-estimé ; la création du site internet demande énormément de temps et de compétences. Nous l’avons fait toutes seules mais si cela était à refaire nous aurions été accompagnées. 

moodboard-bindi-atelier

UNE JOURNÉE TYPE CHEZ BINDI ATELIER ?

Comme pour de nombreux entrepreneurs il n’y a pas vraiment de journée type et c’est ce qui me plait particulièrement ! Nous travaillons toutes les 2 à distance, moi en France et Anne-Sophie à Abu Dhabi. Il y a un léger décalage horaire mais qui nous permet de nous appeler presque tous les matins afin d’échanger sur les projets en cours et les taches urgentes à régler : suivi de production, préparation des commandes, comptabilité, communication… il y a tout à faire et tout est urgent et important, il est parfois difficile de prioriser nos tâches. Nos weekends sont en revanche décalés et la semaine commence dès le dimanche chez Bindi Atelier Abu Dhabi ! 

UNE ASTUCE POUR CONCILIER VIE DE MUMPRENEUR ET VIE DE FAMILLE ?

C’est l’un des aspects les plus compliqué je trouve et nous avons encore du mal à trouver un bon équilibre donc j’ai malheureusement peu d’astuces. Toutes les deux mamans, nous devons composer entre les grossesses (Anne-Sophie vient d’accoucher et j’accouche de mon 3ème fin août), l’école qui se termine à 16h30, les mercredis, les vacances scolaires qui reviennent toutes les 6 semaines… ! Nous avons toutes les deux le sentiment que les journées de travail sont bien trop courtes et cela est parfois frustrant. Mais cela reste un choix et nous essayons de couper nos ordinateurs et nos téléphones lors des temps familiaux. Apprendre à dire non est également important et bien faire comprendre à notre entourage que même si nous travaillons à domicile nous exerçons un vrai travail. Enfin une organisation béton reste le secret !

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR OLFACTIF ?

Je crois que c’est tout simplement l’odeur de ma crème solaire. C’est tout simple, mais l’appliquer me transporte immédiatement en vacances et au soleil ! J’ai donc décidé de l’appliquer en crème de jours plusieurs mois dans l’année et cela ne loupe pas, dès que j’ouvre le tube cela procure le même effet et ça fait un bien fou au moral ! 

TON PARFUM FAVORI ET POURQUOI ?  

Depuis toujours je porte le parfum Aqua Allegoria de Guerlain et je change régulièrement de fragrance mais je suis fidèle aux notes fleuries. C’est le parfum que portais ma meilleure amie et qui me rappelle de nombreux souvenirs de notre jeunesse. J’aime particulièrement le design de son flacon. J’ai découvert la bougie Fantaisie qui m’a immédiatement rappelé les odeurs épicées indiennes grâce à ses notes de cardamome, je suis fan ! 

QUE VEUX-TU TRANSMETTRE À TES KIDS POUR DEMAIN ?

Des valeurs classiques mais essentielles telles que la politesse, le respect des autres et des différences. Ils ont eu la chance malgré leur jeune âge de vivre et de voyager dans plusieurs pays et j’espère leur transmettre une réelle ouverture d’esprit et une forte capacité d’adaptation. J’espère qu’ils auront le même goût de l’aventure et que leurs parents et la volonté de suivre leurs rêves.  

Retrouvez les collections florales et colorées de Bindi Atelier sur leur site.

maud-lemmonier

Maud Lemonnier, créatrice des Mots Doux

Maud Lemonnier, créatrice des Mots Doux

Maud a eu l’idée de créer des bijoux comme des mots doux chuchotés à l’oreille de ceux que vous aimez. Les perles de ses bracelets reprennent les codes de l’alphabet morse et subliment ces liens en messages secrets. 

lemonier-collet

QUEL A ÉTÉ TON PARCOURS AVANT DE LANCER LES MOTS DOUX ?

J’ai eu un parcours complètement atypique! J’ai toujours voulu faire des études d’art, et mes parents m’ont dit « passe ton bac d’abord ». Une fois le bac en main, papa a dit « fais une école de commerce d’abord ». Et comme j’étais bien élevée, je l’ai écouté. J’ai travaillé quelques années dans le marketing, puis pour une très belle maison de Haute Couture avant de prendre la poudre d’escampette et de voler de mes propres ailes. Aujourd’hui, je remercie mon père de m’avoir poussée à faire ces études de commerce. En effet, je n’aurais pas été assez ancrée pour développer une marque si je n’avais eu que le côté créatif pour moi. 

COMMENT T’EST VENUE CETTE IDÉE ? PEUX-TU NOUS DÉCRIRE TON TRAVAIL PLUS EN DÉTAIL ?

L’idée des Mots Doux m’est venue à un moment de ma vie un peu compliqué comme on peut en vivre parfois. Je traversais une période pleine de « pourquoi » et de « comment ». J’avais besoin de porter sur moi une prière, comme un mantra qui me permettrait d’avancer, d’aller vers mes rêves. J’ai d’abord pensé à me le faire tatouer… et puis l’idée de ne plus pouvoir le modifier m’a freinée. Il fallait que je trouve un moyen de porter cette prière sur moi, sans que les autres puissent deviner de quoi il s’agissait… Un jour, je me suis endormie avec cette envie et je me suis réveillée le lendemain avec une envie folle d’enfiler des perles! J’allais écrire cette formule magique sur un bracelet avec des perles qui reprendraient le code morse. Pourquoi le morse? Parce que je viens d’une famille de marins 🙂 Forte de ce bijou, j’ai décidé de prendre ma vie en main. J’ai démissionné d’un poste qui ne me convenait plus… et de fil en aiguille, j’ai lancé la marque des Mots Doux ! 

TON CONSEIL POUR LES ENTREPRENEURS EN HERBE ?

Le meilleur conseil que l’on m’ait donné et que je donne à mon tour c’est « N’hésitez pas à demander de l’aide et des conseils » ! D’autres sont passés par là avant vous et si vous pouvez profiter de leur retour d’expérience, vous gagnerez du temps !

moodboard-les-mots-doux

UNE JOURNÉE TYPE CHEZ LES MOTS DOUX ?

Je suis maman de deux petits bouts. Du coup, ma journée commence avant leur réveil. Je me lève tôt. J’aime quand la maison est encore endormie. Douche, café et carnet où je jette sur le papier ce qui me passe par la tête. Puis je m’occupe de mes mails. De 7h00 à 8h30, je suis avec mes deux garçons. Après les avoir déposés à l’école, je file à l’atelier où Fanny et Laurence, mes deux collaboratrices sont déjà là. Nous faisons généralement un point rapide sur la veille et les grosses échéances à venir. Nous avons chacune un rôle bien défini, mais nous partageons beaucoup. J’aime avoir leur regard quand je développe une nouvelle collection. Les pauses déj se suivent mais ne se ressemblent pas. Je peux aller au sport, courir, faire des courses, partager un déjeuner avec une amie ou parfois (et même souvent) faire une journée continue. Je cale souvent des rendez-vous en début d’après-midi. Comme nous sommes en province, ce sont le plus souvent des visio conférences. J’aime aussi sortir quand les beaux jours sont là. Je m’échappe parfois de l’atelier pour aller travailler au bord du lac de Neuchâtel. Je m’installe dans un café avec une jolie vue et je suis souvent beaucoup plus productive. Je récupère mes enfants après l’école, et comme le matin, ce temps est pour eux. Je reprends souvent mon ordinateur après le dîner pour préparer la prochaine journée. 

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR OLFACTIF ?

Quand j’étais petite, j’ai eu la chance de voyager en Polynésie. Et j’ai encore en moi ce parfum de vanille et de soleil quand je suis descendue de l’avion. 

TON PARFUM FAVORI ET POURQUOI ? 

Le Néroli. Je pense qu’il me rappelle justement ces vacances polynésiennes.

Retrouvez les bracelets poétiques des Mots Doux sur son site www.lesmotsdoux.fr.

sandra-scannella

Sandra Scannella, fondatrice du réseau de femmes Fcollective

Sandra Scannella, fondatrice du réseau de femmes Fcollective.

Sandra a créé le premier réseau entièrement consacré aux femmes entrepreneures de la région Lilloise. En plus d’organiser des événements afin de féderer ce groupe dynamique, elle a lancé son podcast afin de diffuser les interviews de créatrices aux univers variés et inspirants. 

scanella

QUEL A ÉTÉ TON PARCOURS AVANT DE LANCER FCOLLECTIVE ?

Je définirais mon parcours comme celui d’une girouette : depuis ma sortie d’école, je suis allée là où le vent m’a porté. Une offre de poste un peu cool, bim, je postulais. J’ai travaillé pour de belles marques, je me suis essayée à différents métiers… Mais le problème de ne jamais se poser sur ses réelles envies c’est que ça te rattrape forcément un jour. A 30 ans (tiens donc?!), je travaillais dans les médias à Paris, j’avais un bon poste et je gagnais bien ma vie, pourtant, je sentais que j’avais une nouvelle fois fait le tour de mon travail et que la motivation me lâchait encore. Mais cette fois c’était plus fort. Un réel ras le bol de ne pas me réaliser, de donner de l’énergie à une entreprise qui n’est pas la mienne et de ne trouver aucun sens à ce que je fais. J’ai décidé de partir quelques jours seule, pour prendre du recul, pour réfléchir, pour trouver les réponses à mes questions. Ces 4 petits jours ont changé ma vie car ils m’ont permis de prendre des décisions et d’arrêter de suivre le vent. J’ai quitté Paris pour Lille, je travaille dorénavant à mon compte et surtout, j’aide les femmes à se réaliser. Il est là « le sens » que je cherchais tant. Aider les femmes à leur faire prendre conscience de leurs forces et les aider à mener à bien leurs projets. F collective Lille est né. Le podcast pour inspirer, les évènements pour motiver. 

TON CONSEIL POUR LES ENTREPRENEURES EN HERBE ?

J’échange avec des femmes entrepreneures au quotidien et il est vrai que ce qui revient le plus souvent c’est la solitude. Le fait de travailler seule relève des montagnes russes émotionnelles. Des hauts oui, mais aussi beaucoup de bas qui plombent le moral… Mon conseil serait de se forcer à rencontrer et échanger avec un maximum de personnes tous les jours, si possible bienveillantes, quitte à se donner des objectifs de rencontres. Il faut se nourrir des autres ! Écouter leurs expériences, leurs histoires, leurs ambitions, leurs conseils et leurs échecs… C’est ce qui permet de faire le plein de motivation pour booster son business. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai créé le podcast et que mon rêve serait d’ouvrir un lieu de vie dédié à l’empowerment de la Femme. Un lieu bienveillant où les femmes viendraient recharger leur « selfpower » et s’entraider. C’est peut-être là où me mènera
F collective qui sait ? 
Sandra a créé le premier réseau entièrement consacré aux femmes entrepreneures de la région Lilloise. En plus d’organiser des événements afin de féderer ce groupe dynamique, elle a lancé son podcast afin de diffuser les interviews de créatrices aux univers variés et inspirants. 

QUEL A ÉTÉ TON PARCOURS AVANT DE LANCER FCOLLECTIVE ?

Je définirais mon parcours comme celui d’une girouette : depuis ma sortie d’école, je suis allée là où le vent m’a porté. Une offre de poste un peu cool, bim, je postulais. J’ai travaillé pour de belles marques, je me suis essayée à différents métiers… Mais le problème de ne jamais se poser sur ses réelles envies c’est que ça te rattrape forcément un jour. A 30 ans (tiens donc?!), je travaillais dans les médias à Paris, j’avais un bon poste et je gagnais bien ma vie, pourtant, je sentais que j’avais une nouvelle fois fait le tour de mon travail et que la motivation me lâchait encore. Mais cette fois c’était plus fort. Un réel ras le bol de ne pas me réaliser, de donner de l’énergie à une entreprise qui n’est pas la mienne et de ne trouver aucun sens à ce que je fais.  J’ai décidé de partir quelques jours seule, pour prendre du recul, pour réfléchir, pour trouver les réponses à mes questions. Ces 4 petits jours ont changé ma vie car ils m’ont permis de prendre des décisions et d’arrêter de suivre le vent. J’ai quitté Paris pour Lille, je travaille dorénavant à mon compte et surtout, j’aide les femmes à se réaliser. Il est là « le sens » que je cherchais tant. Aider les femmes à leur faire prendre conscience de leurs forces et les aider à mener à bien leurs projets. F collective Lille est né. Le podcast pour inspirer, les évènements pour motiver. 

TON CONSEIL POUR LES ENTREPRENEURES EN HERBE ?

J’échange avec des femmes entrepreneures au quotidien et il est vrai que ce qui revient le plus souvent c’est la solitude. Le fait de travailler seule relève des montagnes russes émotionnelles. Des hauts oui, mais aussi beaucoup de bas qui plombent le moral…Mon conseil serait de se forcer à rencontrer et échanger avec un maximum de personnes tous les jours, si possible bienveillantes, quitte à se donner des objectifs de rencontres. Il faut se nourrir des autres ! Écouter leurs expériences, leurs histoires, leurs ambitions, leurs conseils et leurs échecs… C’est ce qui permet de faire le plein de motivation pour booster son business. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai créé le podcast et que mon rêve serait d’ouvrir un lieu de vie dédié à l’empowerment de la Femme. Un lieu bienveillant où les femmes viendraient recharger leur « selfpower » et s’entraider. C’est peut-être là où me mènera
F collective qui sait ? 

moodboard-fcollective

UNE JOURNÉE TYPE CHEZ FCOLLECTIVE ?

Je viens d’avoir un bébé donc ma routine a totalement été bouleversée. C’est dorénavant plus une organisation « semaine » que journalière. Ma semaine pro est un mélange de cafés/dejs pour échanger avec des entrepreneuses, d’enregistrements et de montages audio pour le podcast, de passer du temps sur l’organisation des évènements à venir, de m’occuper de missions en freelance et de faire du sport (bon je n’ai pas encore tout à fait repris depuis l’accouchement…mais c’est dans la « to do » urgente).  

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR OLFACTIF ?

Je suis d’origine méditerranéenne. Ma maman est andalouse et mon papa sicilien. La première chose que j’ai pensé en lisant cette question se trouve côté cuisine. Si je ferme les yeux et je pense à une odeur qui m’évoque des émotions, je vois immédiatement les pâtes à la sauce tomate et boulettes de ma grand-mère sicilienne. Les meilleures du monde (évidemment) ! Cette odeur gourmande et réconfortante qui embaume son appartement en arrivant chez elle est gravée en moi.   

TON PARFUM FAVORI ET POURQUOI ? 

C’est très personnel mais je ne supporte pas le parfum. Je n’en porte jamais et j’ai aussi du mal à le supporter sur les autres… Je trouve que c’est souvent trop fort et que cela couvre l’identité d’une personne puisqu’un parfum est rarement unique.  En revanche, le parfum d’ambiance J’ADORE ! Vive les bougies parfumées ! Niveau odeur, j’ai remarqué que j’étais plus attirée vers les parfums boisées, poivrées ou fumées que des odeurs plus « girly » comme les fragrances fleuries ou fruitées. 

Suivez les aventures de Fcollective en vous abonnant à son podcast, plus d’infos sur son site www.fcollective.fr. 

Redécouvrez notre podcast réalisé pour Fcollective!

meriem-el-koursi

Meriem El Koursi, fondatrice du site de vente en ligne My Bio Time

Meriem El Koursi, fondatrice du site de vente en ligne My Bio Time.

Meriem a créé  le site de vente en ligne My Bio Time qui regroupe des marques 100% bio et safe. 

melkoursi-interview

QUEL A ÉTÉ TON PARCOURS AVANT DE LANCER MY BIO TIME ?

Après des études à la SKEMA de Lille, un passage aux Etats Unis et en Suisse, passionnée de cosmétiques, c’est tout naturellement que j’ai démarré ma carrière chez LVMH au sein de la marque Givenchy puis au sein des parfumeries Douglas et des parfumeries Nocibé en tant qu’acheteuse. Bref 10 années dans la beauté qui m’ont appris à être plus proche encore des consommateurs.

COMMENT T’EST VENUE CETTE IDÉE ?

J’ai fait ce que l’on appelle une transition green 🙂 J’ai pris conscience il y a quelques années de la nécessité de consommer éco-responsable pour préserver notre santé et notre planète. Cela est venu tout naturellement pour l’alimentation, le contrôle des déchets et puis forcément sur les cosmétiques, ma grande passion ! Mais hors de question pour moi de faire des compromis sur le résultat 🙂 Je me suis donc mise à chercher sur les salons, les blogs des marques et des produits bio qui apportaient la même satisfaction et le même plaisir. Cela n’a pas été chose simple (j’aurais beaucoup d’anecdotes à partager… Notamment sur les tests des différents déodorants bio du marché 😉 ) mais j’y suis arrivée ! J’ai eu ensuite l’idée de faire découvrir mes trouvailles à mes proches… Et ensuite à tous ! Avec comme credo : remettre le bio au coeur de la beauté. Des compositions clean, des produits efficaces et qui apportent du plaisir au quotidien : c’est vraiment cela la démarche My Bio Time.

TON CONSEIL POUR LES ENTREPRENEURES EN HERBE ?

Savoir s’entourer! C’est la 1ère des choses que j’ai apprise en montant ce projet. Il ne faut jamais hésiter à échanger, prendre des conseils, confronter ses idées : votre projet n’en sort que meilleur. 

my-bio-time-moodboard

UNE JOURNÉE TYPE CHEZ MY BIO TIME ?

Elle démarre toujours dans la bonne humeur et la matinée est réservée à nos clients : préparation de commandes, service client… Nous avons la chance de faire partie d’un incubateur d’entreprise situé à Roubaix Blanchemaille by Euratechnologies et le midi, c’est déjeuner entre collègues entrepreneurs. L’occasion de partager au sujet de nos victoires, de nos difficultés et de s’échanger quelques tips 🙂 L’après-midi est consacrée aux produits et à nos partenaires : tests produits, nouveautés, rendez-vous… Mes journées sont généralement bien remplies et très riches, c’est hyper challengeant au quotidien et je dois dire que j’adore ! 

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR OLFACTIF ?

Le sillage du parfum de mon père, un mélange de cèdre, de fougère et d’ambre : puissant et rassurant à la fois ! 

TON PARFUM FAVORI ET POURQUOI ? 

L’amande pour sa gourmandise et sa douceur… Et aussi parce que c’est un ingrédient actif très utilisé dans les cosmétiques bio 🙂 

Retrouvez la sélection de produits de My Bio Time sur leur site www.my-bio-time.com.

 

annabelle-swied

Annabelle Szwed, fondatrice de la marque slow cosmétiques Matière Brute Lab

Annabelle Szwed, fondatrice de la marque slow cosmétiques Matière Brute Lab.

Vous favorisez les produits frais et de saison pour votre alimentation? Et si vous faisiez de même pour votre peau? C’est ce que propose Annabelle avec sa marque de cosmétiques 100% bio, frais et de saisons. Un concept qu’on adore et qui va révolutionner votre routine beauté ! 

annabelle-swied

QUEL A ÉTÉ TON PARCOURS AVANT DE CRÉER MATIÈRE BRUTE LAB?

J’ai passé mon enfance à la campagne, première source de mon inspiration. Parisienne depuis plus de 10 ans, j’ai 2 enfants et un mari entrepreneur. Après avoir travaillé quelques années dans le secteur de la responsabilité sociétale des entreprises, je ressens le besoin de renouer avec quelque chose de très concret et d’obtenir un diplôme dans l’agriculture pour être exploitante agricole.

COMMENT T’EST VENUE CETTE IDÉE?

En 2014, mon compagnon crée un magasin de produits frais, bio, de saison qui travaille en direct avec les producteurs. J’ai donc la chance de savourer tous les jours de bons ingrédients de saison, qui ont du goût et qui me permettent de me sentir bien dans ma peau.  Il me vient alors l’idée de regarder concrètement ce que je lui mets dessus d’autant plus que je suis enceinte. Comment la nourrir au mieux ? La réponse est évidente : en s’inspirant de mon alimentation. J’imagine alors un jus de fruits frais gorgé de vitamines avec des « super-ingrédients » de saison, adaptés aux besoins de la peau au fil du temps. Je me lance dans un tour de France à la recherche de producteurs français et de belles rencontres. J’établis un cahier des charges très exigeant en termes de sélection de matières premières naturelles, biologiques et excellentes pour la peau. En parallèle, j’observe que nous sommes de plus en plus nombreux en quête de sens et à souhaiter le meilleur pour nous et notre environnement, à être sensibles à la fabrication française et aux circuits courts. Je décide alors de m’entourer d’une équipe d’experts pour créer un laboratoire et élaborer une nouvelle génération de soins innovants. Après 3 ans de recherches et développement, je souhaite apporter un nouveau regard sur le monde de la cosmétique en proposant une approche holistique de la beauté. Matière Brute voit le jour avec comme unique raison d’être, nourrir naturellement et durablement la peau des femmes, des hommes et des enfants.

TON CONSEIL POUR LES ENTREPRENEURES EN HERBE?

Il n’y a pas une journée qui se ressemble chez Matière Brute. Difficile donc de présenter la journée type. Si je dois trouver un point commun à toutes ces journées, c’est que j’adore arriver à l’atelier et retrouver en ce moment Elisa, botaniste, Margaux porte-parole, Valentine, alchimiste, Laura, illustratrice. Nous partageons des valeurs communes : le respect de l’Homme et de l’environnement, le sens, le renouveau dans notre manière d’entreprendre, la responsabilité sociétale et les pensées positives. J’ai vraiment beaucoup de chance de partager cette aventure avec ces femmes. Elles sont engagées et veulent à leur échelle être actrices du changement. Et en bonus, on se marre !

MOODBOARD MATIERE BRUTE

UNE JOURNÉE TYPE CHEZ MATIÈRE BRUTE LAB?

Elle démarre toujours dans la bonne humeur et la matinée est réservée à nos clients : préparation de commandes, service client… Nous avons la chance de faire partie d’un incubateur d’entreprise situé à Roubaix Blanchemaille by Euratechnologies et le midi, c’est déjeuner entre collègues entrepreneurs. L’occasion de partager au sujet de nos victoires, de nos difficultés et de s’échanger quelques tips 🙂 L’après-midi est consacrée aux produits et à nos partenaires : tests produits, nouveautés, rendez-vous… Mes journées sont généralement bien remplies et très riches, c’est hyper challengeant au quotidien et je dois dire que j’adore! 

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR OLFACTIF?

Un doux mélange entre l’hélicryse italienne végétalisant les dunes de l’Ile d’Oléron, les algues déposées sur la plage et l’odeur de ma peau en été quand j’arrive dans la maison de vacances familiale… une cabane au bord de la mer.  

TON PARFUM FAVORI ET POURQUOI? 

Celui de mes enfants… Naturel, apaisant, plein de rires et d’amour. Je n’ai qu’à fermer les yeux pour le sentir.  

Retrouvez la sélection de produits de Matière Brute Lab sur leur site www.matierebrutelab.com.

Add to cart